Actualité !

Décès brutal de notre collègue et ami Wayne Arthur Whistler, botaniste et ethnobotaniste reconnu des îles du Pacifique, le 02 avril 2020 à Honolulu des suites du Covid-19, à l’âge de 75 ans. Né en Californie, « Art » comme on l’appelait, après avoir obtenu son diplôme de Master en 1966 à l’University of California Santa Barbara, a servi comme volontaire dans les « US Peace Corps » aux îles Samoa occidentales (1968-1970), puis s’est installé à Hawaii où il a obtenu sa thèse de doctorat en botanique en 1979 à l’University of Hawaii at Manoa portant sur la flore des Samoa.

Il y a enseigné comme chargé de cours (1979-1989) et travaillé également comme ethnobotaniste pour le National Tropical Botanical Garden (NTBG) à Kauai (1983-1992).

Il était chercheur associé au Bernice Pauahi Bishop Museum de Honolulu et a été professeur associé à l’University of the South Pacific (USP) à Suva aux îles Fidji entre 2006-2007. En tant que consultant privé, Art a étudié la flore vasculaire indigène et introduite de la majorité des îles de Polynésie (Cook, Fidji, Niue, Polynésie française, Samoa, Tonga, Tokelau, Tuvalu) et de Micronésie (Kiribati, îles Marshall, Etats Fédérés de Micronésie, Guam, Mariannes du Nord, Palau).

C’était un auteur prolifique ayant écrit de nombreux articles scientifiques (notamment sur les Psychotria, les Syzygium, les orchidées et les palmiers des Samoa) et ouvrages richement illustrés*, souvent publiés dans sa propre maison d’édition, « Isla Botanica ». Il a passé les dernières années de sa longue carrière à former de jeunes samoans et fidjiens qui l’ont affectueusement surnommé « Tupu o le Vao » (le Roi de la Forêt en samoan). Art avait été invité à participer à un Congrès International sur la Cosmétopée organisé à Tahiti en novembre 2016. Il m’avait aidé à identifier quelques plantes à fleurs indigènes pour mon Guide des Plantes de Wallis et Futuna publié en 2017, le seul archipel de Polynésie où il n’était jamais allé ! Je l’avais revu avec plaisir lors d’un atelier de travail régional sur le statut de conservation des arbres menacés dans les îles du Pacifique organisé à Apia (Samoa) en septembre 2019 par Botanic Gardens Conservation International.

Il nous laisse un ouvrage de référence consacré aux noms tahitiens des plantes (« Annotated List of Tahitian Plant Names ») publié en 2015 dans le journal scientifique Allertonia du NTBG, basé essentiellement sur la bibliographie. Il était en train de terminer son nouvel ouvrage dédié à la Flore des Samoa quand il nous a brusquement quitté…

Jean-Yves Hiro Meyer

*Flowers of the Pacific Island Seashore (1992), Polynesian Herbal Medicine (1992), Tongan Herbal Medicine (1992), Wayside Plants of the Islands (1995), Samoan Herbal Medicine (1996), Orchids of Samoa (1996), Tropical Ornamentals: a Guide (2000), Plants in Samoan Culture (2001), Rainforest Trees of Samoa (2004), The Samoan Rainforest (2002), Plants of the Canoe People (2009), Flora of Tokelau (2018)

Samoa-Malololelei-11 sept 2019-Art JYM & Marika

Art, Jean-Yves et le botaniste Marika Tuiwawa (curator of the South Pacific Regional Herbarium, USP, Fiji)